//
you're reading...

Info diabète

Spécificités chez le diabétique

  • Sharebar

La relation existant entre la maladie coronarienne et le diabète est particulière, car cette maladie a un mode d’expression spécifique chez le diabétique.

Le caractère silencieux de la maladie coronarienne, c’est-à-dire le développement des anomalies des artères sans aucune manifestation clinique, et en particulier sans aucune douleur, est plus fréquent chez le diabétique. Le diabétique entre par conséquent dans la maladie par un événement grave. La réponse à ce problème : dépister correctement la présence de la maladie coronarienne si on est diabétique.


L’atteinte des artères est différente chez les diabétiques. Les atteintes des artères sont plus grêles, plus fines et présentent des lésions diffuses donnant l’impression de grignotage : l’atteinte est également située loin de l’origine de l’artère. Tous ces éléments font que les possibilités thérapeutiques sont moins bonnes : angioplastie, c’est-à-dire dilatation des artères, ou pontage aorto-coronarienne se réalisent dans des conditions souvent plus difficiles. Cela ne veut pas dire qu’elles sont inutiles et là encore, il faut insister sur la nécessité de dépister la maladie coronarienne chez les diabétiques.


Dernière spécificité : la fréquence d’autres complications chez le diabétique en particulier rénales ou infectieuses justifie la recherche d’un équilibre glycémique de qualité. Tout ceci confirme qu’il faut systématiquement rechercher l’existence d’une maladie coronarienne mais encore son degré de sévérité chez chaque diabétique.

Related posts:

Diabète de type 2
Dépister le diabète
Questions fréquentes concernant le diabète

Discussion

No comments yet.

Post a Comment