//
you're reading...

Diététique

Vivre avec le diabète au quotidien

  • Sharebar

Professeur Philippe Passa, diabétologue, hôpital Saint Louis, Paris

Diagnostiqué précocement, et traité correctement, le diabétique de type 2 peut et doit mener une vie normale, en qualité et en quantité, c’est-à-dire qu’il peut vivre jusqu’à un âge avancé.
Néanmoins, ce sujet doit éviter certaines erreurs simples et connaître quelques règles parfois un peu difficiles à respecter, mais qui ne sont pas particulières aux diabétiques :

Le tabac : stop !
Le diabète expose à des complications cardiovasculaires dont les risques sont considérablement aggravés par le tabagisme.
Un diabétique fumeur doit impérativement arrêter de fumer. Comme c’est difficile, il faut en parler à son médecin et réclamer l’aide de son entourage (en particulier du conjoint et des enfants, qui ne doivent pas fumer à la maison). L’utilisation de substituts nicotiniques (gommes, timbres…) est sans danger et particulièrement utile pour les fumeurs dépendants. Prendre un médicament contre l’anxiété ou la dépression peut également se révéler utile au début du sevrage. La prise de poids au moment de l’arrêt du tabac est redoutée par tous les fumeurs, surtout par les femmes. Cette surcharge possible peut être combattue à l’aide d’un programme basé sur la diététique et une activité physique personnalisée (voir notre dossier :  » Arrêt du tabac « ).

L’activité physique : tous les jours !
L’activité physique régulière, telle que la marche, le jardinage, la bicyclette, la natation, etc., fait partie intégrante du traitement du diabète. Dans ce but on peut, par exemple, acheter un chien qu’il faudra promener tous les jours, ou convaincre son conjoint ou un ami du bien-fondé de l’activité physique, toujours utile lorsqu’elle est régulièrement pratiquée (idéalement, de 40 à 45 minutes par jour).
La marche doit se faire avec de bonnes chaussures ainsi que de bonnes chaussettes. S’il existe des lésions de la peau ou des ongles, au niveau des orteils, celles-ci doivent être traitées. Les ongles seront régulièrement taillés, ni trop longs, ni trop courts, et les chaussures seront larges et confortables. Il faut éviter de porter, de façon prolongée, des chaussures neuves.

Le régime alimentaires : halte aux graisses !
Le régime d’un diabétique de type 2, le plus souvent trop gros, doit être normal, c’est-à-dire aussi normal que celui d’un Français en bonne santé et qui souhaite le rester.
L’ennemi numéro 1 du diabétique de type 2 est le gras, et donc les graisses sous toutes leurs formes : la charcuterie (à l’exception du jambon), le beurre, les margarines, les fromages (à l’exception des yaourts ou des fromages blancs à 0 %), la crème, les fritures, les huiles et les gâteaux (composés souvent de gras et de sucre).

Le diabétique peut manger tous les autres aliments : pain, pommes de terre, pâtes, riz, féculents, légumes verts, poissons, viandes et fruits frais. En effet, le pain ne fait pas prendre du poids: c’est ce que l’on met dessus qui est responsable de la prise de poids. Les pommes de terre, pâtes, riz et féculents ne doivent pas être préparés à base de gras. Les pâtes seront consommées avec un coulis de tomate et/ou une noisette de beurre. Les pommes de terre seront préparées à l’eau, en purée, en robe des champs, et non sous forme de frites ou de pommes de terre sautées.
Les poissons et les viandes doivent être consommés grillés, de préférence. Il faut réduire au maximum l’huile dans la vinaigrette qu’on utilisera avec des légumes verts.
En fin de repas, les fruits frais seront toujours préférables au fromage.

Seul un verre de bon vin, bu pendant les deux principaux repas sera agréable et sans danger, alors qu’une plus grande quantité de vin ordinaire fera grossir. Il en sera de même pour toutes les autres boissons alcoolisées ou sucrées qu’il faudra éviter, pendant ou entre les repas. En revanche, l’eau en bouteille ou celle du robinet, le café ou le thé sans sucre, ne feront pas grossir.

On peut parfaitement utiliser des édulcorants de synthèse pour remplacer le sucre dans les boissons ou encore pour accompagner des plats. A noter que certaines boissons  » light  » ne font pas grossir.

Pour être inoffensive, l’alimentation du diabétique doit éviter les erreurs grossières. Elle sera donc répartie en trois repas quotidiens ; se rappeler que sauter un repas est le meilleur moyen de grossir.
Il faut veiller à ce que le week-end, souvent passé en famille, ne soit pas l’occasion de fêtes alimentaires répétées.
On peut manger bon et bien, à condition de profiter du week-end pour aller au marché afin d’y choisir des aliments agréables qui ne font pas grossir, tels que les légumes verts, les champignons, les crustacés, les poissons et les fruits frais.

La famille et les amis, croyant être « gentils » et conviviaux, ont malheureusement tendance à encourager le diabétique à toujours remettre au lendemain le début de son régime. Celui-ci doit alors leur dire, qu’au contraire, il a besoin de leur aide pour choisir et préparer des aliments qu’il appréciera.

L’activité physique et le régime sont deux éléments très importants du traitement du diabétique. Ces deux mesures entraînent souvent une perte de plusieurs kilos qui suffisent, pendant plusieurs années, à ramener le taux de sucre dans le sang à un niveau correct.

Vivre au quotidien avec le diabète

Related posts:

Diabète: que manger en cas de petit creux ?
Mettez-vous à l’index… glycémique
Pourquoi faire attention aux quantités de graisses ?

Discussion

No comments yet.

Post a Comment